itine1

1° Journée

De où nous voulons partir ? Beh..... du Colosseo, naturellement !

Avec Mètre B - arrêtée Colosseo - voisin y est Arc de Costantino qui semble accueillir en triomphe, qui arrive de V. S. Gregorio, dans laquelle il y a une entrée aux Fori Romains que pour manque de temps nous ne visiterons pas, comme du reste le Domus Aurea, située sur le col à la droite du Colosseo en regardant des Fori impériaux, parcourons cette en nous regardant bien autour, voyons : creusements, églises et palais célèbres, (soulement de dehors cependant... ci nous réservons de les visiter dans un autre tour), nous arrivons en Place Venice avant ne pas avoir vu : sur le gauche varies des vues des Fori romains et voila Place Venice ;

Les Fori sont la plus riche aire archéologique ; l'aire s'étend des pentes du Campidoglio, au Palatino, en effleurant le Colosseo et en arrivant presque fin sous les Quirinale (en considérant même les marchés Traianei et la Colonne Traiana, divisés des trous de la mauvais réalisation, dans les ans du régime fasciste, du rue des fori Impériaux).

fori imperiali

Ils ont toujours été, même si avec des fonctions divergées, je centre de la ville, jusqu'à écroule de l'Empire. Dans le cours des siècles l'aire, abandonnée, fut employée comme creux de marbres et de pierres, est beaucoup les palais et les fontaines qui ont des "pièces" de fori.

Avec le secours des guides en vente il est possible avoir une idée de la beauté et de l'importance que ces édifices revêtaient dans les siècles dans lesquels Rome était "Caput Mundi".

Je me limite à vous signaler les divers fori et les monuments plus célèbres, même parce que (ahimé) ils ne sont pas un archéologue, sont seulement un que émeut à se promener au milieu de l'histoire.

Dans l'aire des fori ils sont visibles : Le Lapis Niger (le plus ancien reste), le temple Castore et de Polluce, le temple de la Concorde, le temple de Venere et de Rome, la Basilique Emilie, l'Arc de Settimio Severo, l'Arc de Tito, la Basilique Julie, le temple d'Antonino et de Faustina, le temple de Romolo, la Basilique de Massenzio et la colonne de Foca (dernier pose monumental).

Le foro de César fut construit après la victoire sur Pompeo suite au vote de César à Venere Genitrice mère d'Enea et mythique progenitrice des gens Julie, en effet même lui fut dédié le temple visible à la fin du trou même.

foro

Le foro d'Augusto fut construit pour célébrer la victoire sur Cassio et Bruto (assassins de César) même ici sont visible les restes du temple érigé à Mars Ultore (vendicatore) mythique, parce que retenu père divin de Romolo.

Le foro de Nerva fut fait construire de Domiziano mais il est ainsi dénommé parce que fini de Il Nerva. Il reste peu à voir parce qu'une grand partie est finie en bas des Trous Impériaux. Le Temple de Minerva, présent dans ce foro, a subi, comme autres célèbres monuments, la spoliation pour employer les matériels dans autres palais ou les fontaines pendant les règnes Papaux.

colonna

Le foro de Traiano fut construit suite à la victoire sur les Daci, est le trou plus grand ; pour le réaliser elle fut coupée une butte : La Velia. Au fond du foro elle est même la plus grand basilique Romaine : l'Ulpia.

Les Marchés Traianei sont restés presque intacts, voila la colonne Traiana qui représente la victoire dans la guerre de Dacia du 105 d. C. La colonne est formée de 19 bloques de marbre et une échelle à escargot porte au sommet. L'ensemble de figures que le coutornez documentent aux membres et les coutumes des Romains et des Daci et l'histoire des batailles entre les deux peuples. Des hauts environ 40 mètres a un diamètre de 3.5 mètres, sur le sommet était poste la statue de Traiano dont on ne connaît pas le sort ; la statue qui on voit aujourd'hui représente San Pietro.

Palatino

Le Palatino: ensuite le col des grandes résidences impériales : le "Domus impériaux" ; riches de sculptures, temples, bibliothèques, terme et même un stade.

Ils sont visibles les restes de :

palatino

Domus Augustana

Domus Flavia

Domus Severiana

Domus Tiberiana

La Domus Tiberiana en pratique est sous les "jardins Farnesiani", un jardin botanique réalisé de Vignola sur commission du Cardinal Alexandre Farnese dans le XVI° siècle